Pontivy : l'extrême-droite violente en toute liberté !

Pontivy : l'extrême-droite violente en toute liberté !
 
La France est en deuil après que le fanatisme a ensanglanté la capitale vendredi 13 novembre 2015.
 
Sur tout le territoire, dans la diversité de leurs opinions politiques, religieuses, philosophiques les citoyens se mobilisent dans la dignité et la solidarité avec les familles des victimes.
 
Mais ce samedi 14 novembre au lendemain du drame épouvantable, une horde de fascistes a sévi dans les rues de Pontivy, au centre de la Bretagne, lors d'une manifestation contre les migrants.
 
Les témoins attestent de cris de haine, d'appel au meurtre lors de cette parade d'extrême-droite. Plus grave encore la milice fasciste s’est livrée à une véritable ratonnade contre une personne d'origine maghrébine.
 
 
Comment la bande fasciste a-t-elle pu ainsi terroriser et frapper dans les rues d’une ville bretonne ?
 
Comment cette manifestation a-t-elle pu se dérouler sans interdiction ?
 
Comment 150 nervis ont-ils pu manifester en toute impunité dans une ville de 15 000 habitants à l’appel d’un groupuscule régional, bien connu des services de police ? De surcroît, sans qu’aucune interpellation n’ait été réalisée ?
 
Le MRAP exige la réaction la plus ferme de l’État contre le groupe fasciste de l'ADSAV qui a organisé cette parade violente.
 
Après que tant de personnes qui n'aspiraient qu'à vivre aient succombé sous les balles des barbares, il appartient au gouvernement de veiller à la paix civile et d'empêcher de tels groupes d'extrême-droite de répandre la peur et la haine.
 
Paris, le 16 novembre 2015