COMMUNIQUE DU MEMORIAL 98

COMMUNIQUE DU MEMORIAL 98 : Dieudonné propagandiste "national-socialiste" selon la justice

C'est un véritable tournant judiciaire qui vient d'avoir lieu devant le tribunal correctionnel de Liège ce 25 novembre. Dieudonné a été reconnu coupable d’incitation à la haine ou à la violence à l’encontre des personnes handicapées, des homosexuels et de la communauté juive, de diffusion d’idées visant à attiser la haine ou prônant la supériorité raciale et de négationnisme, il a écopé d’une peine de 2 mois de prison ferme et de 9000 euros d’amende. Ce jugement fait suite une plainte déposée par différentes associations après un "spectacle" à Herstal le 14 mars 2012

 

Mais ce sont surtout les attendus du jugement qui sont importants et qui marquent enfin pour la première fois la caractérisation judiciaire de Dieudonné dans le champ du "national-socialisme", c'est à dire du nazisme. En clair Dieudonné est un néo-nazi. Nous nous félicitons de cette décision qui intègre le jugement très récent de la cour européenne de justice à propos du même Dieudonné.

 

Pour notre part cela fait plusieurs années que nous caractérisons ainsi celui qui n'a cessé de radicaliser son propos depuis ses premières diatribes antisémites et de reprendre diverses horreurs en en effet tirées de l'univers nazi, concernant les handicapés.

Cela fait aussi plusieurs années que nous bataillons contre l’indulgence et la complaisance dont bénéficie l'agitateur antisémite de la Main d'Or ainsi que contre la réticence à le désigner comme un néo-nazi.

Le juge Kuty du tribunal de Liège a détaillé chaque élément du jugement , expliquant à quel point les propos émis par Dieudonné à Herstal forment les éléments constitutifs des infractions pour lesquels il était poursuivi.

Ainsi, le tribunal se dit « frappé par le fait que le prévenu fasse siennes diverses thèses national socialistes ». Il a ainsi évoqué la trisomie 21 en parlant d’un pseudo ami qui en serait atteint : « normalement on ne les laisse pas vivre mais lui, il est passé sur le côté », déclarait Dieudonné dans son show. Il estime donc que les personnes handicapées sont « indignes de vivre », conclut le tribunal, qui rappelle que le premier programme de meurtre du national socialisme était la suppression des handicapés mentaux.

Au sujet des homosexuels, Dieudonné, résume le tribunal, « tend à les présenter comme des personnes lubriques, dégénérées, n’ayant aucune pudeur ». Il tente aussi de dresser les personnes musulmanes contre les homosexuels, résume le tribunal, en expliquant que les musulmans qui doivent prier dehors parce que la mosquée est pleine sont réprimandés tandis que les pseudo « actes lubriques » des homosexuels en rue, en référence notamment à la gay pride, sont cautionnés. « Les homosexuels étaient envoyés dans les camps de concentration par le régime hitlérien », rappelle le jugement.

Enfin, en « utilisant un catalogue d’insultes et injures », le Français parle de la communauté juive, qualifiant notamment le Talmud de « merde », évoquant un «terrier à rats d’Israël », fustigeant l’attitude de diverses personnes d’origine juive « en utilisant une phraséologie évoquant sans ambiguïté de vieilles rengaines national socialistes ».

Entendu au sujet des faits par le biais d’une commission rogatoire internationale, Dieudonné M’Bala M’Bala avait invoqué le "droit à l’humour". Il était absent à l’occasion de son procès, mais le juge lui a tout de même répondu que la Cour européenne de justice avait eu l’occasion, tout récemment le 10 novembre, de rappeler au prévenu que « la justification d’une politique pro-nazie ne peut bénéficier de la protection de l’article 10 de la convention européenne des droits de l'Homme » et que « une prise de position haineuse et antisémite caractérisée, travestie sous l’apparence d’une production artistique, est aussi dangereuse qu’une attaque frontale et abrupte ».

Un cap est maintenant franchi. Il faudra en tirer toutes les conséquences, car comme nous l'écrivions à propos de son acolyte Soral, tout aussi néo-nazi:

"...L’année prochaine à la Main d’Or, donc, ou celle d’après, peu importe. Les vents mauvais finissent toujours par tourner, le compte des injures racistes sera un jour collectivement soldé..."

Il faut notamment se pencher sur l'influence de la propagande complotiste, raciste, antisémite, néo-nazie distillée depuis des années par Dieudonné et Soral, dans la dérive terroriste de certains.

MEMORIAL 98.