Le MRAP porte plainte contre les propos anti-Roms du maire de Roquebrune-sur-Argens

maire de Roquebrune-sur-Argens

Le MRAP déposera plainte contre le maire de Roquebrune-sur-Argens dans le Var. Tenant des propos insupportables, il avait indirectement souhaité la mort de plusieurs personnes. Ceci en s’attaquant aux membres d’un groupe humain déjà largement stigmatisé, discriminé et parfois persécuté : les Roms. Le maire Luc Jousse ne dément pas ces propos, tout en essayant de décliner sa responsabilité. Aujourd’hui, il prétend avoir répété « une blague un peu salace », « une phrase humoristique de quelqu’un du public ». Mais le fait de souhaiter, indirectement, la mort de personnes n’est pas un trait d’humour. Mercredi 04 décembre, le journal en ligne « Mediapart » avait publié des propos tenus par Monsieur Jousse lors d’une réunion publique qui s’est déroulée le 12 novembre dernier, et enregistrés à son insu. S’exprimant lors d’une réunion de quartier, le maire avait alors dit : « Les Roms, c’est un cauchemar ! (…) Ils se sont mis à eux-mêmes le feu dans leurs propres caravanes ! Un gag ! Ce qui est presque dommage, c'est qu'on ait appelé trop tôt les secours ! » Le groupe visé par ce propos est clairement défini par ses seules origines, le maire utilisant à plusieurs reprises l’expression générale « Les Roms », ne prenant jamais le soin de distinguer des individus ou des groupes d’individus. Ce propos est constitutif du délit d’injure à caractère raciste et provocation à la haine ou à la discrimination racistes. Le MRAP portera plainte et sera représenté par Maître Jean-Louis LAGARDE. Paris, le 05 décembre 2013.

Fichier(s) en lien: