Ibrahima est libre depuis vendredi soir !

Après plusieurs semaines de rétention, Ibrahima Kaba a pu revêtir des vêtements propres, et dormir dans un bon lit, entouré de personnes attentionnées, pour prendre le repos dont il a besoin. Les personnels du lycée Saint Exupéry, les militants du RESF 13 et 06, les militants syndicaux qui se sont mobilisés autour de lui trouvent un peu de répit et se réjouissent enfin ! Ils espèrent qu’Ibrahima sera lundi à la place qu’il n’aurait jamais dû quitter, dans sa classe avec ses professeurs, pour reprendre la préparation de son diplôme.Déféré mardi devant le Juge des Libertés et de la Détention à Nice, son avocat a plaidé, sans succès, le non-respect de ses droits lors du transfert entre Marseille et Nice, et a ensuite fait appel du jugement refusant sa libération. Il a aussi déposé un Référé liberté devant le Tribunal Administratif. Vendredi Ibrahima est donc passé devant le Juge de la Cour d’Appel d’Aix, défendu par une avocate commise d’office mais spécialisée en Droit des Etrangers. Dans la salle, des enseignants du lycée l’ont accompagné silencieux et morts d’inquiétude. Le délibéré a été rendu en fin d’après-midi : Ibrahima est libre, les irrégularités dans la procédure justifient sa remise en liberté. Rien ne lui sera cependant épargné : dans l’attente du délibéré, il a été ramené d’Aix à Nice, alors que tous ceux qui l’accompagnent sont à MarseillePour lui, pour les personnels du lycée et les militants, c’est une première victoire, qui leur redonne du courage pour continuer, car le combat d’Ibrahima est loin d’être terminé. Pourra-t-il déposer sa demande d'asile en France ?Mais en attendant, Ibrahima pourra se consacrer à son seul objectif depuis qu’il est enfant : étudier ! Il doit passer dans quelques mois sont Diplôme d’Etude en Langue Française, précieux sésame pour s’inscrire dans une formation. Ce n’est donc qu’un premier obstacle de surmonté, et d’autres sont à venir, mais les enseignants du Lycée Saint-Exupéry et les militants RESF sont fiers et heureux de partager avec vous cette victoire qui en appelle de nouvelles !Pour Ibrahima et pour tous les autres, en rétention, en attente de transfert vers les "premiers pays" européens traversés qui doivent traiter leurs demande d'asile, pour tous ceux qui vivent dans l'angoisse en attendant leur régularisation :Assez de surenchères xénophobes! Solidarité avec les migrant-e-s !Retrouvons nous Mardi 21 mars à 18h pour une Manifestation de soutien aux Migrant-e-s à l'occasion de la journée contre le racisme (rendez vous sous l'ombrière du Vieux Port) appelée par le Collectif Solidarité Migrant.e.s PACA qui regroupe 48 associations et syndicats de PACA, signataires de  l'appel contre la motion du Conseil Régional PACA, pour l'accueil des Migrants en PACA