Maya Surduts nous a trop tôt quittés

Maya Surduts nous a trop tôt quittés :

Le MRAP salue avec émotion sa mémoire et son engagement

Le MRAP apprend avec une très profonde tristesse la disparition soudaine de Maya SURDUTS. Cette "grande dame" qui, pendant plusieurs décennies, a porté la cause de l'Egalité pour les Femmes, a su porter cette cause dans un esprit d'universalisme.

Militante féministe, elle était en même temps militante politique et humaniste : pour elle, la défense de l'égalité pour les Femmes s'enracinait dans celle de l'égalité entre tous les êtres humains, quelles que soient leurs origines.

C'est en tant que Coprésidente du Collectif national pour les droits des femmes qu'elle avait souhaité en 2015 une rencontre avec le MRAP, en vue d'élargir le soutien interassociatif à l’APPEL DES FEMINISTES ! EXILE-E-S BIENVENU-E-S ! du 9 septembre 2015.

Quel meilleur hommage rendre à Maya Durduts que de rappeler le texte de cet appel qui reste aujourd'hui aussi mobilisateur qu'hier :

" Donnons la parole aux femmes exilées !
Les femmes étrangères doivent pouvoir prendre elles-mêmes la parole ! Raconter leurs parcours, exprimer directement leurs revendications ! Donnons-leur cette possibilité ! Développons les lieux d’écoute avec des professionnel-le-s et des militantes formées. 
La question des femmes étrangères doit s’inscrire dans la lutte pour les droits des femmes
qui doit croiser les luttes pour les droits des étrangers.
La migration est d’abord une révolte et donc d’abord un acte de vie !
Les exilé-e-s ont droit au Droit ! "

Au revoir Maya ! Le MRAP salue ta générosité et ton engagement pour les droits universels de l'être humain, des femmes et des étrangers,  cette autre face de son propre engagement universel de lutte contre toutes les formes de racisme et de rejet de l'autre.

Dans la fidélité à ta mémoire, comme à celle de tous les combattants et combattantes pour les droits de la personne humaine, nous continuerons à porter les paroles de justice et de vérité.

 

Paris, 14 avril 2016